Ennemi imaginaire

Qui met des bâtons dans mes roues?
Qui est-ce qui me traîne dans la boue?
Qui tente toujours de me défaire?
Mon ennemi imaginaire
Qui pique ma poupée vaudou?
Qui me met sens dessus dessous?
Qui veut me voir six pieds sous terre?
Mon ennemi imaginaire

Je suis devenu la cible d’un homme invisible
Il me lance des dards, il me jette des sorts
Et toutes les insultes qu’il me catapulte
Me mettent dans le doute et je fais fausse route

Me déclare la guerre, celui qu’on n’voit guère
Je fais tout ce que j’peux pour un cessez-le-feu
J’ai les yeux d’un aigle, mais la foi aveugle
Faut l’croire pour le voir, faut l’voir pour le croire

Oh, pourquoi tant de haine coule dans ses veines
Je le réclame, pitié pour mon âme
Oh, pourquoi pas la paix, pourquoi pas l’amour
J’ai le coeur si lourd

Qui met des bâtons dans mes roues?
Qui est-ce qui me traîne dans la boue?
Qui tente toujours de me défaire?
Mon ennemi imaginaire
Qui pique ma poupée vaudou?
Qui me met sens dessus dessous?
Qui veut me voir six pieds sous terre?
Mon ennemi imaginaire

Entre mes oreilles est né celui qui m’effraye
J’ai créé ce monstre, je n’peux rien faire contre
J’ai peur de mon ombre, il m’pousse et je tombe
Je lui tends l’autre joue, mais il me roue de coups

Entouré de pièges, en état de siège
Je pris pour la trêve, l’drapeau blanc se lève
Sortez-moi d’l’emprise, voilà la surprise
Je suis la victime et l’auteur du crime

Oh, pourquoi tant de haine coule dans tes veines
Je me le réclame pitié pour mon âme
Oh, pourquoi pas la paix, pourquoi pas l’amour
J’ai le coeur si lourd, oh oh

Qui met des bâtons dans mes roues?
Qui est-ce qui me traîne dans la boue?
Qui tente toujours de me défaire?
Mon ennemi imaginaire
Qui pique ma poupée vaudou?
Qui me met sens dessus dessous?
Qui veut me voir six pieds sous terre?
Mon ennemi imaginaire
Oh oh…