Chaise ardente

Écoutez bien l’histoire, la tragédie de ces amants
La belle s’est trouvée morte, noyée à l’âge de 20 ans
Nuit et jour il soupire, le désespoir l’emporte
De voir toute la nuit, sa chère amie qui est morte
De voir toute la nuit, sa chère amie qui est morte

Satan le mauvais traître, un jour il lui est apparu
Pour lui offrir son aide contre son âme, bien entendu
Que veux-tu donc de moi, dis-moi donc je t’en prie?
Mène-moi dans les lieux où repose ma mie
(Mène-moi dans les lieux où repose ma mie)

Et Satan qui l’emmène, vole au plus vite contre le vent
Par-dessus ces montagnes et par-dessus des bâtiments
Là, il l’a emmené dans une grande chambre
Il vit sa mie brûler dans une chaise ardente
(Il vit sa mie brûler dans une chaise ardente)

Dites-moi, ma mignonne, m’entendez vous, où suis-je ici?
Pourquoi n’êtes-vous pas où comme de raison au paradis?
C’est ce maudit Satan, nuit et jour me tourmente
Pour le péché amant qu’avons commis ensemble
(Pour le péché amant qu’avons commis ensemble)

Dites-moi, ma mignonne, est-ce que j’pourrais vous embrasser?
Un baiser sur votre bouche comme c’était l’accoutumée
Non non, mon bel amant, n’approchez pas de moi
La chaleur de mon corps vous f’ra perdre la vie
(La chaleur de mon corps vous f’ra perdre la vie)

Dites-moi, ma mignonne, ce que vous faites à demander
À vot’père, à vot’mère, à votre frère, votre soeur aînée
Vous leur direz, amants. qu’ils se tiennent bien sages
Qu’ils ne s’amusent pas à ces amants volages
(Qu’ils ne s’amusent pas à ces amants volages)