No Man’s Land

J’ai tous les torts, je sais, je suis chauvin
Le dernier d’une race qui s’éteint
Je suis la tare des années 80
Je n’vaux plus cher entre tes mains
Tiens, tiens, tiens

Femme, femme, femme
Me voilà pris dans ton no man’s land
Femme, femme, femme
Je t’entends chanter mon requiem
Femme, femme, femme

Depuis qu’les chiens ne font plus peur aux chattes
Les hommes sont devenus des culs-de-jatte
Plus un seul macho, plus un seul phallocrate
Mais c’est la terre redev’nue plate
Plate, plate, plate

Femme, femme, femme
Me voilà pris dans ton no man’s land
Femme, femme, femme
Je t’entends chanter mon requiem
Femme, femme, femme

Je m’vois déjà tout nu et empaillé
Exposé dans un d’tes musées
Où tes descendantes viendront me pleurer
En te reprochant ta cruauté
Hé, hé, hé

Femme, femme, femme
Me voilà pris dans ton no man’s land
Femme, femme, femme
Je t’entends chanter mon requiem
Femme, femme, femme
Femme, femme, femme