Tant qu’il y aura

Tu-du-da...

Quand je regarde tes yeux
Je vois les idées noires
À l’envers de ton regard
Toi, tu dis que tout va bien
Mais je sais que c’est dérisoire
Tu crois que c’est la fin

Mais tant qu’il y aura le soleil
Tant que l’amour sera au réveil
Tant qu’il y aura autour de nous
Des gens qui s’aiment, qui se dévouent
Tant qu’il y aura le bleu du ciel
Tant qu’on verra les arcs-en-ciel
Tu pourras jamais me faire croire
Oh non, que c’est fini, que c’est la fin

Tu-du-da...

Tu as couché ton regard
À l’écart de tout espoir
Noyé dans un brouillard
Tu as fermé les stores
Tu vois ce corridor
Rempli de remords

Mais tant qu’il y aura le soleil
Tant que l’amour sera au réveil
Tant qu’il y aura autour de nous
Des gens qui s’aiment, qui se dévouent
Tant qu’il y aura le bleu du ciel
Tant qu’on verra les arcs-en-ciel
Tu pourras jamais me faire croire
Oh non, que c’est fini, que c’est la fin

Oh...

À genoux devant le crépuscule
J’ai enfilé ces chaussures
J’ai vécu sur une planète obscure
À trop vouloir toucher l’inaccessible
Je ne voyais pas autour de moi
Les lumières aux mille éclats

Mais tant qu’il y aura le soleil
Tant que l’amour sera au réveil
Tant qu’il y aura autour de nous
Des gens qui s’aiment, qui se dévouent
Tant qu’il y aura le bleu du ciel
Tant qu’on verra des arcs-en-ciel
Tu pourras jamais me faire croire
Oh non, que c’est fini, que c’est la fin...