Avec toi

Avec toi
Sur le bord de ton corps
Et je vois le projet de l’aurore
Graver dans ton regard les éclats du départ
Qui raniment l’espoir, oh, l’espoir

Avec toi, le plus sombre des orages
Se déploie, n’est plus qu’un beau paysage
Mes complexes m’abandonnent, mes erreurs se pardonnent
Tu es plus belle que l’automne, l’automne

Quand la nuit viendra
Pour faire mourir le jour
Tu peux compter sur moi
Je serai ton secours
Cham-ta-daï, cham-ta-daï, cham-ta-daï-daï-daï-daï
Cham-taï, cham-ta-daï-ta-daï

Avec toi dans ton plus grand silence
Je vois l’amour et toute sa romance
Pas besoin de parler, pas besoin de le dire
On a juste à s’aimer, s’aimer

Quand la nuit viendra
Pour faire mourir le jour
Tu peux compter sur moi
Je serai ton secours
Cham-ta-daï, cham-ta-daï, cham-ta-daï-daï-daï-daï
Cham-taï, cham-ta-daï-ta-daï (hey)

(Ta-daï, ta-daï, ta-daï)
(Ta-daï, ta-daï, oh oh oh)

Quand la nuit viendra
Pour faire mourir le jour
Tu peux compter sur moi
Je serai ton secours

Quand la nuit viendra
Pour faire mourir le jour
Tu peux compter sur moi
Je serai ton secours
Cham-ta-daï, cham-ta-daï, cham-ta-daï-daï-daï-daï
Cham-ta-daï, cham-ta-daï, cham-ta-daï-daï-daï-daï
Cham-ta-daï, cham-ta-daï, cham-ta-daï-daï-daï-daï
Cham-ta-daï, cham-ta-daï, cham-ta-daï-daï-daï-daï
Avec toi