Elle avance

Pourquoi, depuis sa tendre enfance
Ils se moquent de son apparence
Leurs yeux percent comme des couteaux
Elle porte plus d’une marque sur sa peau

Que savent-ils de son silence
De l’envie d’une autre existence
Pourquoi certains ont la chance
De vivre riche en d’autres circonstances

Elle rêve
Pour mieux s’en sortir
Elle apprend à guérir
Le reste importe peu
Elle avance en silence

Derrière son sourire
Je vois des larmes
Je vois son coeur et son âme
Le temps n’efface pas le mal
Mais elle avance en silence

Pour ne plus jamais ressentir
En un soupir
Elle ferme les yeux et s’endort
Le temps n’efface pas son sort
Mais elle avance en silence

Pourquoi tout semble manquer
Pourquoi tout semble la condamner
Pourquoi eux vivent dans les beaux quartiers
Sans voir ce qu’elle a à donner
À chacune son histoire
La sienne est vide, mais elle y croit encore
Tôt ou tard, on finit par comprendre
Qu’avec le temps, la douleur s’évapore

Elle rêve
Pour mieux s’en sortir
Elle apprend à guérir
Le reste importe peu
Elle avance en silence

Derrière son sourire
Je vois des larmes
Je vois son coeur et son âme
Le temps n’efface pas le mal
Mais elle avance en silence

Pour ne plus jamais ressentir
En un soupir
Elle ferme les yeux et s’endort
Le temps n’efface pas son sort
Mais elle avance en silence

Elle rêve (ah ah ah...)
Elle avance, elle avance
Le reste importe peu

Derrière son sourire
Je vois des larmes
Je vois son coeur et son âme
Le temps n’efface pas le mal
Mais elle avance en silence

Pour ne plus jamais ressentir
En un soupir
Elle ferme les yeux et s’endort
Le temps n’efface pas son sort
Mais elle avance en silence

Derrière son sourire
Je vois des larmes
Je vois son coeur et son âme
Le temps n’efface pas le mal
Mais elle avance en silence

Pour ne plus jamais ressentir
En un soupir
Elle ferme les yeux et s’endort
Le temps n’efface pas son sort
Mais elle avance en silence