Bleu big bill

Quand j’ai vu les gars d’l’usine
Debout devant le grillage
J’ai su qu’la rumeur qui court en ville
Avait trouvé l’ch’min du village

Mes pas sur l’asphalte noir
Faisait crisser les cailloux
Mais jamais j’aurais pu croire
Que la suite me briserait les genoux

Je n’sens plus dans ma main
Le métal froid d’ma boite à lunch
Même l’encre de mon gagne-pain
A disparu d’ma carte de punch

Tout le monde parle juste de ça
Pis ça, c’est pas dur à croire
L’avenir nous sourira pas
Vrai comme l’encre de chine est noire

37 ans de loyauté
Pour m’river le nez sa porte d’la shop
Qui sera à jamais fermée
En prenant même c’qui a dans mes poches

Le syndicat a beau dire
Que c’est juste temporaire
Moi j’ai beau pas savoir lire
J’la connais la fin de l’histoire

Je suis rentré à la maison
La tête lourde le pas pesant
Le cœur séché comme une gourde
Quand y’a pu rien à boire dedans

Toi t’étais là qui m’attendais
Les bras ouverts sur le balcon
Mais dans tes yeux déjà l’hiver
S’installait pour de bon

Je voudrais tant te dire
Que toute va être correct
Mais j’ai jamais su mentir
Pis prendre la face qui va avec

Mon père a toujours dit
Un homme sans job c’est pas un homme
Pour une fois y’a pas menti
Et pis une chance que j’ai pas d’gun

J’veux rien savoir d’la ville
Je m’ennuie du bruit de mes machines
J’m’habille encore «Big Bill»
Juste pour me bercer dans cuisine

J’ai beau jouer au solitaire
Le temps passe pas plus vite
On est mardi, y’a rien à faire
Pis y’est même pas 10h moins10

Quand les enfants viennent souper
On leur fait croire que tout va bien
Mais sont encore dans l’entrée
Que nos sourires rebroussent chemin

Toi tes larmes roulent discrètes
Sur le blanc de tes joues
Moi j’aime mieux pleurer en cachette
Pour faire semblant que j’tiens debout

Aujourd’hui malgré la peine
Les choses se sont placées
J’travaille 3 jours semaines
Au p’tit dépanneur Chez Roger

C’est sûr c’est pas les gros chars
Mais on a gardé la maison
C’est notre dernier rempart
À vaut plus rien de toute façon

L’usine aura mis 30 ans
Pour sortir d’sa chaine de montage
Des hommes brisés par en d’dans
Peuplant de fantômes le village

Mais malgré les coups du sort
On tient encore la distance
C’est presque fou qu’on s’aime encore
Pis c’est tout c’qui compte ma belle Clémence

Entrez des paroles!

La Boîte aux paroles compte sur les utilisateurs comme vous pour enrichir sa banque de données! Si vous connaissez les paroles des chansons de la liste ci-dessous, ou de tout autre chanson interprétée par Alexandre Poulin, faites-en profiter la communauté en les retranscrivant.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.