Poussières

Qu’est-ce qui se passe autour de nous sur cette Terre
Qu’est-ce qui se passe chez nous dans l’univers
Il y a la Terre qui gronde, qui crie
Y a la mer, le ciel aux allures meurtries
Et au bout du voyage, de ce présage
Là-haut, qu’est-ce qu’on dira de nous, de nous

J’entends le souffle des feuilles
Me dire qu’elles ont froid
Qu’elles se préparent pour le deuil
Qu’ils ont perdu la foi
Qu’on a changé les chemins prédestinés
Allez ouvriers, il est temps de tout réparer

Avant que la lumière n’allume plus le jour
Avant que la Terre ne se change, oh, ne se change
Ne se change en poussières

La Terre oubliée au vent
Aucune trace d’elle dans le temps
On veut sauver demain
Mais on ne fait rien pour le présent
On renoue avec le passé en se disant
Que demain, c’est loin
Ah, que c’est loin, loin demain
Demain

Des fois, on veut tout changer de l’humanité
Un autre jour vient d’arriver, on a tout oublié
Si nos désirs s’empêchaient de fuir
Si nos promesses, au lieu de prédire
S’empressaient d’agir
Avant que la lumière n’allume plus le jour
Avant que la Terre ne se change, ne se change
Ne se change en poussières

La Terre oubliée au vent
Aucune trace d’elle dans le temps
On veut sauver demain, mais on ne fait rien pour le présent
On renoue avec le passé en se disant, en se disant, la hum la...

Poussière de la terre, oubliée au vent
Aucune trace d’elle dans le temps
On veut sauver demain, mais on ne fait rien pour le présent
On renoue avec le passé en se disant

Que demain, c’est loin
Que c’est loin, loin demain, c’est loin

Mais au bout du voyage
De ce présage
Demain, qu’est-ce qu’on dira de nous, de nous?