Marie Jina

Petite fleur, cœur serré
Tu ne voulais qu’être aimée
Par celle qui t’a donné la vie
Dans le jardin de l’oubli

On t’a cueillie, on t’a aimée
Tu as grandi, tu as fleuri
Malgré ton sourire, tes éclats de rire
Tu te cherches dans tes nuits

Tu dis au monde que tu t’en fous
Tu te crois dure, mais tu ne l’es pas
J’peux voir dans tes yeux cette vieille fissure
Qui grandie avec toi

Marie Jina
Petite fille fragile, abandonnée
Marie Jina
Pourras-tu, un jour, lui pardonner
Oh oh oh...

Tu te demandes qui tu es
Tu te demandes “mais qui elle est"
Tu demandes si elle aussi se demande qui tu es

Trop fatiguée de vouloir comprendre
Épuisée à vouloir oublier
Ce passé toujours présent
Qui te suit dans tes idées

Tu dis au monde que tu t’en fous
Tu te crois dure, mais tu ne l’es pas
J’peux voir dans tes yeux cette vieille fissure
Qui grandie avec toi
Oh oh

Marie Jina
Petite fille fragile, abandonnée, i-yeah
Marie Jina
Faudra peut-être, un jour, pardonner

Na na na na...