Unis

UNIS
(L. De Larochellière / L. De Larochellière)

On est toujours seul dans le dernier métro
Sous la terre comme des gouttes d’eau
On cherche la mer, la mer ou le ruisseau
En suivant nos routes dos à dos

Et nos regards cherchent des regards
À chaque gare, sur les grands panneaux réclame
Y a des mots qui proclament
Toutes les solitudes qui nous lient

Unis
Comme les siècles et les secondes
Unis, unis
Par la chair et les ondes

Les grands satellites sont nos messagers
Nos prophètes sont déjà usés
On cherche la porte ou on cherche la clé
On s’fait des voyages sans bouger

Et nos regards cherchent des regards
À chaque soir sur nos écrans cathodiques
Des images électriques
Et le même rêve qui nous lie

Unis
Comme les siècles et les secondes
Unis, unis
À chaque bout du monde

Et si chaque goutte doit trouver la mer
Nos villes sont peut-être des rivières
Où nos vies s’écoulent en vagues douces amères
Où les sabliers coulent à l’envers

Où nos regards cherchent des regards
À tous égards, sous le feu vert des boulevards
On comprend tôt ou tard
C’est la même route qui nous lie

Refrain

Par la chair, la chair et les ondes
Par la chair, la chair et les ondes

Éditions: Éd. Le Nom m’échappe