L’échafaud

J’avais autrefois une amie
Cent fois plus belle que le jour
Un ami jaloux m’l’a ravie
Je l’ai tué pour venger ma vie

J’irai ce soir au clair de lune
Entendre ce récit touchant
De tous les malheurs d’infortunes
Qui m’oppressent depuis si longtemps

Enchaîné jusqu’au fond d’la terre
Tout seul dans un sombre cachot
Je pleure en faisant mes prières
Car personne entend mes sanglots

Si j’avais comme l’oiseau des ailes
De ma prison, je m’enfuirais
J’irais dans les bras de ma belle
Libre enfin, j’m’en irais mourir

Demain je verrai le soleil
Debout sur un sombre échafaud
Le bourreau de sa main cruelle
Sur mes yeux baissera le bandeau