Je m’y perds

J’ai ton regard dedans ma tête
Qui me force à reconnaître
Que t’es venue pour embellir
Ma raison d’être, ma raison d’être

Et de ton pouvoir, tu m’ensorcelles
Nuit et jour, je t’imagine
Mon coeur débat, je sens l’appel
Dans ma poitrine, dans ma poitrine

Tu tombes pile sur mon coeur
En amour
Mon âme qui se libère
De ces mauvais jours
Et je pars en voyage
Dans ton univers
Je m’y perds, et je m’y perds

Mon regard qui se promène
Qui se pose sur ta peau
Mon désir en quarantaine
Sur ton radeau, sur ton radeau

Mais tu peux tout faire c’que tu veux de moi
Si tu le veux, je suis ta proie
Dans la profondeur de tes bras
Emprisonne-moi, emprisonne-moi

Tu tombes pile sur mon coeur
En amour
Mon âme qui se libère
De ces mauvais jours
Et je pars en voyage
Dans ton univers
Je m’y perds, et je m’y perds...