On ne s’est pas trahis

J’ai pris mes souliers de mirage
Toi, ton manteau de courage
Le soleil était si froid
Le vent nous griffait les doigts

La lumière t’avait déguisé
Ta peau brillait de toute beauté
La musique nous mouillait les yeux
Sa lourdeur nous rendait heureux

Et on est partis par là-bas
Où on s’est laissé emporter
On n’s’est pas trahis par là-bas
Toi et moi

J’avais dans mon corps un naufrage
Toi, dans ton manteau un nuage
T’as ramé, me sortant de là
Et j’ai flotté dans tes bras

Les choses n’avaient pas changé
Mais ma façon de les regarder
Les arbres me semblaient plus grands
J’avais des yeux plus aimants

Et on est partis par là-bas
Où on s’est laissé emporter
On n’s’est pas trahis par là-bas
Toi et moi

Ta bouche renfermait un trésor
Tes mots étaient mon renfort