Demande-moi

J’avais bien gardé la clé
Mais j’ai cogné d’une main anonyme
Ça faisait quelques années déjà
Que j’fuyais nos abîmes

J’ai vu derrière les rideaux
Le salon loin du chaos
Qui nous avait emportés
Malgré toutes les photos
Déchirées
Et les morceaux
Je nous ai souvent regrettés

Je voulais rien que parler
Mais tout en moi est resté immobile
Comme un oiseau qui a peur
Comme un enfant fragile

J’ai retrouvé les remords
De mes défaites et mes torts
Me suis sentie chavirer
Quand on garde trop le fort
La charge affaiblit le corps
Et mes genoux aussi ont flanché

Demande-moi si je veux rentrer
Demande-moi
Je te promets, j’ai changé
Je sais que tu le vois
Mes larmes ne vont pas tarder
Je te laisserai même me consoler

Y avait tes rides et ton front
Qui me donnaient la mesure
Des fous rires et des frissons
Qui recouvraient la rupture

Avec le bois de ton corps
Tu t’es chauffé aux efforts
T’as continué à changer
Et moi dans un mirador
Je regardais le décor
Avec un fusil bien chargé

Demande-moi si je veux rentrer
Demande-moi
Je te promets, j’ai changé
Je sais que tu le vois
Mes larmes ne vont pas tarder
Je te laisserai même me consoler

Regarde-moi
Je suis si fatiguée
Pardonne-moi
Je suis venue me livrer
Je sais que tu le vois
Mes armes vont tomber
Et je te laisserai même me consoler
Je te laisserai même me consoler
Je te laisserai même me consoler