Je serai nacelle

Sous ton armure en bourrasque, qu’est-ce que tu nous caches?
Avec tes bijoux en matraque, qu’est-ce que tu traques?
Tes pas s’éloignent trop souvent de ceux qui t’espèrent
Et sur les craques du ciment brisé, tu te perds

Je n’avais pas vu les larmes dans tes cheveux
Je ne pensais pas que les gens te brisaient les yeux
Je n’avais pas vu le vacarme de tes idées
Je ne pensais pas que le drame pourrait s’y frôler

Je suis là
Avec toi
Je te prends
Dans mes bras

Je n’avais pas vu les tourments de tes sauts périlleux
Je ne pensais pas que l’amour t’étoufferait pour peu
Je n’avais pas vu le firmament qui te charmait
Je ne pensais pas que, du temps, tu t’en lasserais

Je suis là
Avec toi
Je te prends
Dans mes bras

Je suis là
Avec toi
Je te prends
Dans mes bras

Tu propagandes et tu grondes, tu deviens tonnerre
Avec tes bombes qui tombent, tu vocifères
Si tu parcelles par million pour devenir ciel
Je hurlerai mes poumons, je serai nacelle