Tous les deux

La froidure de l’hiver
Me rappelle chaque matin
Où je me réveille seule
Que mon lit est trop grand pour rien

Toi, tu te parfumes
Tu me prends par la main
Une lumière scintille
Quelque part au loin

Tous les deux
On se retient
De baisser la garde, croire en demain
Tous les deux déchirés
On n’ose pas s’aimer

Notre désir a fondu
On n’se verra plus
C’était trop d’énergie en vain
Pour une histoire sans lendemain

On se quitte sans peine
En se souhaitant le meilleur
Un jour on trouvera
Quelqu’un d’autre à la hauteur

Tous les deux
On se retient
De baisser la garde, croire en demain
Tous les deux déchirés
On n’ose pas s’aimer

Une fois rafistolés
Une fois le mal oublié
Il viendra notre tour
De retomber en amour

On se retient
De baisser la garde, croire en demain
Tous les deux déchirés
On n’ose pas s’aimer