On s’aimait doux

Elle n’aime plus marcher sur la plage
Flâner sans parler à personne
Trace d’idées noires ses mots sans horizon
Chemins à nu sans passion

Elle s’est engourdie d’un froid qui lasse
Chasser les rencontres d’automne
Va de peu d’éclats en soyeux déserté
Pensant le temps passé froissé

On s’aimait doux
On allait où

Elle s’endort au vol des oies sauvages
Perdue l’envie d’autres pays
Traîne à effacer les sillons argentés
Sous un ciel d’étoiles échappées

Se laisse aller au creux des vagues
Là où la vie vient la doubler
De jour elle tourbillonne d’en avoir si peu fait
De nuit cherche à se pardonner

On s’aimait doux
On allait où
C’était une jolie fille une fille jolie
C’était une jolie fille

Au goût de rire et chanter
À ce miracle des jardins d’été
Un bonheur frileux venu flirter
Tendresse bleue
Averse bleue

Elle n’aime plus marcher sur la plage
Va de peu d’éclats
Sous un ciel d’étoiles échappées

Au vol des oies sauvages
La vie l’a doublée
D’en avoir si peu fait
Cherche à se pardonner

On s’aimait doux
On allait où
C’était une jolie fille une fille jolie
C’était une jolie fille