Je pense

Je pense à ces cases
Sans comprendre qui s’effacent
À l’automne
Qui colle à mes souliers
Je rage à l’amour
Sur un banc de papier
À ces mots
Qui nous ont tant portés

Je t’avais promis de ne jamais t’oublier
Évidemment c’est du passé
Évidemment

Encore une histoire d’amour
Pour faire pleurer la voisine
Qui s’accroche au palmarès
Encore une chanson copie
Pour mettre un peu de baume sur sa vie
Qui renfloue le tiroir-caisse

Toute ma vie je t’ai cherchée
Dans la foule comme ailleurs
Maintenant que je t’ai trouvée
Parle-moi de toi

Parle-moi de tes amours
Qui devaient durer toujours
De tes matins câlins
Parle-moi de tes secrets
Qu’on ne dévoilerait jamais
Qui au vent s’en vont défaits
Les toujours
Les jamais

Je pense à ces cases
Sans comprendre qui s’effacent
À l’automne
Qui colle à nos souliers
Je rage à l’amour
Sur un banc de papier
À ces mots qui nous ont tant portés

Qu’est-ce que c’était déjà
On s’était dit on se revoit dans cinq ans
Quoi qu’il arrive

Je rage à l’amour
Sur un banc de papier
À ces mots qui nous ont
À ces mots qui nous ont tant portés