Hisser haut

Une chaleur caligulaire
À se coller la peau
Comme en transpire toute l’affaire
Je raconte ce qu’il faut
La petite était un ange
Son beau-père un costaud
Qu’est-ce qu’elle a perdu au change
Obéissant au chameau

Deux allusions trois menaces
De ce voleur en crise
Sans amour elle cède la place
Et la voilà mal prise
Moins d’une minute a suffi
Pensez éternité
Pour que le buteur crucifie
Sa proie sur le plancher

Oh hisser haut Oh hisser haut
Oh hisser haut Oh hisser haut
Hisser haut

Souffle court et yeux hagards
En bavant ferme ta gueule
Lui enfonça son regard
Avant de la laisser toute seule
Mordue et cœur taché
Remontant son pantalon
La douce brise horizon
Portait le mot brisé

Oh hisser haut Oh hisser haut
Oh hisser haut Oh hisser haut
Hisser haut

Combien d’autres n’osent plus dire je t’aime
Près d’un mur enterrées
À des milliers d’heures d’elles-mêmes
Ce silence à tomber

Dans la fosse des blessures lentes
À se cicatriser
Bien qu’elle soit intelligente
Coupable reste gravé
Si elle se pendait ce soir
La belle d’un tour d’y voir
Si elle se jetait d’un coup
Est-ce que ce serait à mon cou...

Oh hisser haut Oh hisser haut
Oh hisser haut Oh hisser haut
Hisser haut