Graffiti

Soir de revers des villes
Hors des murs des salons
Moments d’espoirs d’enfer
Saison de graffiti
Graffiti qui s’exposent
S’étendent sont là
Incrustés de gronde
Graffiti d’effacés porteurs de noms
À ficher comme des cadavres
Poings fermés au combat

Signés Max Tom Pépère Zedmo ou Fitz
Suez ou Léon Cosz le vainqueur Archibald
Graffiti de l’urbain
Aux morsures peu galantes
Des faveurs de la nuit

Ont en commun bouquets d’alarme
Nés d’artistes maquilleurs de ciment ou d’imitateurs sans talent
De poussières emmêlées fixés à des idées de suicidés
Au bal des cendres ils se balancent
Pestant leurs cris d’hommes chez les rats
Ici s’applique la réplique
Au sans-gêne imposé des voitures
Sur barricages de pollution
Les graffiti chantent nos murs
Où rien ne pousse
Tant qu’est sauf le compte en banque de l’homme méga gonflé de légale protection à mort
Des droits d’achever la vie

Signés Max Tom Pépère Zedmo ou Fitz
Suez ou Léon Cosz le perdant oncle Archibald
Graffiti de l’urbain
D’une espèce qu’on vulgaire
À l’espace limité
D’une rapetissante matière grise

Besoin d’oser au risque pris
Masquant l’horreur de leurs signatures amères
Face au M jaune publicitaire
D’un hamburger dans une vitrine
En mal d’amour face au mépris
Soufflant du large sur les panneaux payants
Qu’est-ce qu’ils ont de sale
Si ce n’est de s’afficher d’une autre viande
Crachant sur celle que compte l’argent

Graffiti de piquant
Témoins de gare à nous
Marchandant les pieds dans la boue
En ont bavé pour nous faire à l’idée
D’un Johnny Hallyday
Avant d’écrire des bombes
Ils embarbouillent le monde

Des flancs de hangars d’usine
Aux couloirs des métros
Par les ruelles sous les viaducs
Sur les poubelles des entrepôts
De Bangkok graffiti
À Genève comme à Rome
Atteignant les façades d’Istanbul
De New York au Chili
En passant par Vérone

Porteurs du dieu malaise
Agresseurs d’agresseurs
Rarement dans la nature
Si peu pour le profit
Comme de simples voleurs
Les graffiti s’attaquent
Au chant du signe des possédeurs
À coups de barres abattre
Les murailles grises de nos penseurs

Max Tom Pépère Zedmo ou Fitz
Gardiens d’une mémoire
Suez ou Léon Cosz de vingt ans le vainqueur d’oncle Archibald
Mémoires d’auteurs de graffiti