C’était

C’était avril, doux en printemps
Les yeux des filles, les parfums en passant
C’était l’aurore de passions éternelles
C’était des mots remplis d’amours Michèle

C’était de peau qui recouvrait ta peau
Le bateau ivre qui coulait dans mes livres
D’or et de brume qui planaient sur chacune
C’était de charme aux enchanteurs matins

La vie c’est magnifique la vie
C’est magnifique

C’était des films d’auteurs à fleur de cœur
C’était leur art qui nous menait au leurre
C’était d’espoir que s’éteignent les guerres
C’était une foi en l’homme humanitaire

C’était de force à porter sur son dos
Le champ des rêves d’un peuple porteur d’eau
C’était novembre, un quinze de soixante-seize
T’en souviens-tu c’était bien dans les rues

La vie c’est magnifique la vie
C’est magnifique

C’était l’avenir qui s’ouvrait devant nous
C’était s’unir au vent d’un rendez-vous
C’était il y a quelques années déjà
C’était de flamme, une histoire plein les bras

C’était le souffle d’une terre qui tremble
C’était la route des jardins de décembre
C’était plus beau et tu as disparu
C’était de charme aujourd’hui ce n’est plus

Pourtant la vie c’est magnifique
Pourtant la vie vaut plus cher qu’on ne le dit
C’est vrai la vie c’est magnifique
Avec le temps elle éblouit