Les Ados

Ils ont appris des mots
Qui ont perdu la parole (ti litti)
Amorcé au Nintendo
Leur envol
Cerveaux lavés aux vitrines
Entourés d’esprit de bottine (pa ra ta y a)
Sondent la vie des vidéos
Les ados

L’amour collé aux fesses
Besoin de tendresse
Partout le béton c’est pareil
Montréal ou Marseille
Des illusions plein les poches
Que des sous dans la caboche (pa ra ta y a)
Ont nos poubelles sur le dos
Les ados

À dos les étoiles filantes
Convois aux sables du désert
Passagers, dunes, marées montantes
Mènent un simoun d’enfer

Nourris à couteaux d’écoles
Aux troupeaux de vaches folles (ti litti)
Noués à des sangs violents
En ravant (enwoye réveille)
Des graffiti sur les murs
L’heure des routes à la peau dure (pa ra ta y a)
Fondent leur vie en d’sous d’zéro
Les ados

Cherchent une porte de secours
Des seringues au fond de la cour (ti litti)
C’est fou l’béton ça fait mal
Marseille ou Montréal
Des questions pas de réponses
En rebelles se défoncent (pa ra ta y a)
Suivent la vie des vidéos
Les ados

À dos les lendemains qui chantent
Interdits de vocabulaire
Au sol des mégapoles grisantes
Étouffent en prenant l’air

Devant le peu d’place qu’on leur laisse
Ce fondu de promesses (ti litti)
Face à cette mer d’idéal
Abandonnent la balle
Vaincus qu’on leur ait menti
De quartiers riches en maudit (pa ra ta y a)
Y feront quoi d’leur liberté
S’ils peuvent jamais se la payer

Ils ont appris des mots
Qui ont perdu la parole
Ils ont appris des mots
Qui n’ont pas droit aux paroles

Ils ont écrit des mots
Qui n’ont pas droit aux paroles