T’aurais pas pu nous prendre à deux

Tous les étés qui ont grisé nos têtes
Toutes les oies qui ont creusé nos yeux
Toutes les disputes qui ont croisé nos fêtes
Toutes les prières qui ont trouvé nos vœux

Ne pourront plus jamais servir de souvenirs
Et je n’peux désormais plus craindre le pire
Et je n’peux désormais plus craindre le pire

Si aujourd’hui je n’pleure que d’un seul œil
C’est que tu m’as enlevé mes aveux
Et si je parle d’une petite voix frêle
J’attends qu’elle s’éteigne au milieu d’un feu

Et d’un coup de vent, oh oui, Dieu!
Tu m’as ouvert les yeux
T’aurais pas pu nous prendre à deux
Et t’aurais pas pu nous prendre à deux

Soixante années de confiance
C’tait pas assez pour que tu m’donnes une chance
Tu m’as enlevé mon ciel
Le seul que j’avais s’a Terre
J’préfère aller frapper aux portes de l’enfer

Faque mon amour, attends-moi et débarre la serrure
Car, demain, je mourrai en voiture
En espérant qu’ta porte soit mon mur
En espérant qu’ta porte soit mon mur

(Ah ah ah...)

Mes mains sur le volant qui tremble
Et je sens qu’ça s’en vient
Enfin ensemble nous n’serons plus rien