Douille

C’tait pourtant pas ’a première fois d’l’histoire
Qu’y se r’trouvait perdu
Dans c’te place de fucked up
Et comme chaque fois d’avant
Y se d’mandait où c’qu’y était, d’où c’qu’y v’nait
Pis où c’qu’y avait laissé ses toppes
V’nait d’s’acheter un paquet avec un p’tit briquet
Qu’y met dans sa p’tite poche
Temps en temps n’allume une
Non mais y’auraient pas pu se perdre avec lui

Quequ’chose à faire
Avec mes doigts
Une petite touche
Pour mes poumons
Fumivores

Mon cœur qui bat
Bien malgré moi
Le Groenland
Pour mon cerveau
Frigivore

C’est quand même pas ’a première fois
Qu’un gars perdu
S’aperçoit qu’en plus y’a perdu ses toppes
En cherchant son briquet y constate
Que non seulement l’a pus
Mais qu’en plus y’a pas plus de culottes
Fait que l’shake lui pogne
Y s’grafigne, y s’pince, y s’mord
«Veux-tu ben m’dire pour l’amour du ciel…
Que c’est que j’fais icitte?
J’fumerais juste une toppe en temps réel…»

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.