De la noirceur naît la beauté

Ceux qui ordonnent
Ils ont lancé
De la fumée
Aux yeux des hommes
Les yeux des hommes
Ont débordé
Dans les ruisseaux
Dans les rivières

Et les rivières
Ont rassemblé
Les cœurs des hommes
Comme des bouées
Jusqu’à la mer
Qui s’est levée
C’est le départ
C’est l’arrivée

Ceux qui ordonnent
Se sont noyés
De la noirceur Naît la beauté
La foi au corps
On sait nager
On est plus forts Entremêlés
On est la terre
Et le brasier
Sous les paupières
On peut rêver