Parlant de la paix

C’est un matin de printemps
Je suis seul chez moi
J’essaye d’écrire
Comme il se doit
Quelque chose de grand
Quelque chose de savant
Sur la paix justement
Je cherche une image
Un symbole, une phrase
Une idée géniale
Qui servirait de base
À un texte géant
Alors voilà, je suis là
Et j’attends
J’attends!

Soudain de la rue
Monte une rumeur sauvage
Le vacarme confus
D’une querelle de ménage
Un homme, une femme
Sur le trottoir d’en face
Se pitchent des chars
De bêtises en pleine face
C’est pas dans ma nature
De jouer les voyeurs
Mais vu la température
Et puis y est d’bonne heure
Je tends l’oreille
J’attrape quelques mots
Que je vous rapporte illico

Sacre-moi la paix
Fiche-moi la paix, elle répond
Fous-moi la paix
Ensemble, câlisse-moi la paix
(Ouh, c’est laid, c’est laid)

Quelle étrange coïncidence
Me dis-je en moi-même
On me parle de paix
Mais voilà, le problème
On se sert de gros mots
Des mots de la guerre
Des mots que je ne répéterais
Jamais à ma mère
Alors n’écoutant que mon courage
Je crie
Surveillez donc votre langage
Si vous voulez la paix
C’est déjà dans les mots
Qu’il faut la désirer
Alors dites plutôt”

Chante-moi la paix
Danse-moi la paix
Chatouille-moi la paix
Caresse-moi la paix

(Wouh, c’est mieux, c’est mieux)

Sans attendre l’issue
De cette altercation
Je retourne au travail
Et là, révélation!
Bon sang, c’est bien sûr
Il se cache une leçon
Dans cette brève aventure
Alors écrivons
C’est dans les mots de tous les jours
Dans les gestes banals
Que commence la paix
C’est pas très original
Mais les idées dans la tête
C’est comme des clous
Pour être sûr qu’elles pénètrent
Ça prend quelques coups
(Doux, doux, doux les coups)

Chante-moi la paix
Danse-moi la paix
Chatouille-moi la paix
Caresse-moi la paix (ouh)

Parlant de la paix
Comment voulez-vous qu’on la fasse
Si, chaque jour, on la fiche, on la fout
On la sacre, on la massacre
On la crisse, on la câlisse, ouh
S’cusez mon langage
C’tait pour vous montrer
L’étendue des ravages
Si vous voulez savoir
Où s’en va la paix
Ouvrez la télé
Vous verrez que c’est laid
Mais si vous voulez savoir
D’où elle vient
Alors ouvrez-vous le coeur
Et tendez-vous la main

Si vous voulez savoir
D’où elle vient
Alors ouvrez-vous le coeur
Et tendez-vous la main (hey)

Danse, danse, danse-moi la paix
Chatouille-moi la paix
Caresse-moi la paix
Chante-moi la paix
Danse-moi la paix
Chatouille-moi la paix
Caresse-moi la paix
Caresse-moi la paix
Caresse-moi la paix