C’est un mur

C’est un mur qui se dresse entre un homme et sa soeur
Quand la peau s’est trompée de couleur
Il est froid comme la guerre, il est vieux comme la Terre
C’est un mur entre un homme et sa soeur

Dans les villes où la peur est l’arme des puissants
Il se dresse entre l’homme et l’enfant
Il est froid comme la guerre, il est vieux comme la Terre
C’est un mur entre l’homme et l’enfant

Nous qui ne sommes pourtant

Ni tout à fait Noirs ni tout à fait Blancs
Partout pareils sous le vent
Ni tout à fait Noirs ni tout à fait Blancs
Partout pareils dans le sang

C’est un mur qui se dresse en dehors de l’amour
Tapissé d’appels au secours (woah oh)
Il est froid comme le fer, il est partout sur Terre
C’est un mur en dehors de l’amour

Dans un monde où la peur est l’arme des puissants
Il nous cache la lumière du coeur
Il est froid comme le fer, il est partout sur Terre
C’est un mur entre une femme et son frère

Nous qui ne sommes pourtant

Ni tout à fait Noirs ni tout à fait Blancs
Partout pareils sous le vent
Ni tout à fait Noirs ni tout à fait Blancs
Partout pareils dans le sang

Ni tout à fait Noirs ni tout à fait Blancs
Partout pareils sous le vent
Ni tout à fait Noirs ni tout à fait Blancs
Partout pareils dans le sang

(Ouh hey, ouh oh, ouh hey oh)

Ni tout à fait Noirs ni tout à fait Blancs
Ni tout à fait Noirs ni tout à fait Blancs
Ni tout à fait Noirs ni tout à fait Blancs
Ni tout à fait Noirs ni tout à fait Blancs

(Ouh hey, ouh oh, ouh hey oh)

Ni tout à fait Noirs ni tout à fait Blancs
Ni tout à fait Noirs ni tout à fait Blancs…