Lune d’automne

Septembre rouge aux mille draps blancs
Le vent les bouge, moi, j’ai huit ans
Rue Marquette

À la radio de mes parents
J’entends chanterLe fou chantant”
L’âme des poètes

Le Gros Raymond m’appelle dehors
Viens jouer danscour, j’ai des pétards
La ruelle s’étire à l’horizon
On va raser les murs, on va sauter les clôtures
Jusqu’au Japon

Et la lune d’automne brillera pour moi ce soir
Et mon coeur de pomme rougira d’espoir
Dans l’nord d’la ville, d’une ville du nord
Y a un ti-cul qui cherche encore le fil de sa mémoire
Et la lune d’automne brillera ce soir

L’odeur d’encens dans les églises
Comme au trottoir, des années grises
Mes pas perdus
Avec au coeur la grafignure de la plus belle, de la plus pure
Ma fée des rues

Le Gros Raymond qui lâche l’école
Ma ligne de vie qui fait la folle
Frontière fragile entre l’homme et l’amour
J’ai mal à mes seize ans, j’ai tous les âges en même temps
Et j’t’attends

Et la lune d’automne brillera pour moi ce soir
Et mon coeur de pomme rougira d’espoir
Dans l’nord d’la ville, d’une ville du nord
Y a un ti-cul qui cherche encore le fil de sa mémoire
Et la lune d’automne brillera ce soir

Je n’aime pas la nostalgie
C’est une maîtresse inassouvie aux yeux trop bleus
Je t’emmène en ville à pied, j’te fais présent de mon passé
Si t’en veux

Du haut d’la croix du mont Royal
Je te confie mon idéal
Et tous mes romans-fleuves à v’nir
Tous mes enfants joueurs de tours
Et mes automnes et mes amours
À finir

Et la lune d’automne brillera pour moi ce soir
Et mon coeur de pomme rougira d’espoir
Dans l’nord d’la ville, d’une ville du nord
Y a un ti-cul qui cherche encore le fil de sa mémoire

Et la lune d’automne brillera ce soir

Brille la lune d’automne
Brille la lune d’automne
Brille la lune d’automne
Brille la lune d’automne
Brille la lune d’automne

Titres les plus consultés