St-Denis

le sac au dos à vélo
je fais des ronds à l’infini
quand le fort est trop fort
quand le fort est trop fort
et je joue mal dans ces nuits
avec eux, avec lui
quand je ne pense pas à elles
quand je me mets contre elles
quand je ne pense pas à elles
je veux quitter le centre-ville
aller me perdre sur ton toit
les lumières du stade rétablissent
mon karma
et je joue mal dans ces nuits
je crois que je touche le bout
je vas et viens, je vois flou
et toi tu dors et angoisses encore
je sais qu’on se doit rien
tu repars demain pour paris
mais avant sors-moi d’ici
de st-denis
je veux quitter le centre-ville
aller me perdre sur ton toit
les lumières du stade rétablissent
mon karma