Papa

Console-toi papa, je t’aime bien plus que tu crois
Ne regarde plus derrière, on n’en a plus rien à faire
Il n’est jamais trop tard pour reprendre le retard
Jamais trop tôt

Encore un pas de plus, de trop, je ne sais plus
Nous voilà de retour dans le même refrain qui s’étale
Comme un pauvre sort
On ramasse les coups maintenant qu’il est trop tard

Non, faudrait pas non plus, reprendre le dessus
Plaider mes idéaux pour qu’il me comprenne enfin
Comme une balle, lancée par-dessus bord
On s’arrache les mots pour gagner la victoire

On ne va pas continuer la guerre pour trouver le perdant
Je lance les armes par terre avant les blessures au sang

Console-toi papa, je t’aime bien plus que tu crois
Ne regarde plus derrière, on n’en a plus rien à faire
Il n’est jamais trop tard pour reprendre le retard
Jamais trop tôt pour s’aimer comme il le faut

Si l’on se perd encore pour quelques désaccords
Une vie qu’on ne voit pas de la même façon
Si l’on s’égare pour quelques bricoles
On aura beau s’aimer, mais c’est la haine qui gagnera

Et la colère, encore, se mêle dans le décor
Après tant de chamaille, elle y sera pour de bon
Un peu trop tard, on perd la boussole
On se demandera à qui le trophée cette fois

On ne va pas continuer la guerre pour trouver le perdant
Je lance les armes par terre avant les blessures au sang

Console-toi papa, je t’aime bien plus que tu crois
Ne regarde plus derrière, on n’en a plus rien à faire
Il n’est jamais trop tard pour reprendre le retard
Jamais trop tôt pour s’aimer comme il le faut

On dansera les pieds nus, l’âme en paix
On s’aimera sans retenue, pour de vrai

Console-toi, papa

Console-toi papa, je t’aime bien plus que tu crois
Ne regarde plus derrière, on n’en a plus rien à faire
Il n’est jamais trop tard pour reprendre le retard
Jamais trop tôt

Console-toi papa, papa
Je suis papa, je suis là, console-toi

Console-toi papa, je t’aime bien plus que tu crois
Ne regarde plus derrière, on n’en a plus rien à faire
Il n’est jamais trop tard pour reprendre le retard
Jamais trop tôt