On est pas du monde

Y’a encore l’odeur de tes rêves
Sur mon oreiller
Pour l’instant j’en fais mon bonheur
Mais la nuit, la nuit
Revient toujours pour me rappeler
Que je suis toute seule ici
Manquer d’heures, manquer d’air
Te chercher dans le lit

C’est le début à toutes les fois
Pas comme tout le monde
On s’aime et pis on se voit même pas
On est pas du monde

Le matin meurt, le lit est froid
Je porte ton pyjama
Y’est trop grand, y’est trop grand
Je suis en dedans de toi
Ta belle voix sur le répondeur
Me fait rire et je prends
Des couleurs, j’attends l’heure
Que tes mains en fassent autant

C’est le début à toutes les fois
Pas comme tout le monde
On s’aime et pis on se voit même pas
On est pas du monde

Y reste plus de l’odeur de tes rêves
Je l’ai toute respirée
Y serait temps, y serait temps
Que tu viennes te recoucher
Une main sur tes hanches te me prend
L’envie de te garder
Tu sais bien que je préfère
Te sentir que te rêver

C’est le début à toutes les fois
Pas comme tout le monde
On s’aime et pis on se voit même pas
On est pas du monde

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.