Nucléaire

au lieu de faire des plans pour une fin du monde
je devrais sceller ma peau contre les tempêtes
contre l’eau qui use
contre le temps qui gruge
mon corps est un chemin que les hommes prennent encore
nos voix sont des armes nucléaires
au lieu de faire des plans pour une fin du monde
je devrais brûler mon corps, en faire un flambeau
un flambeau qui distinguerait le ciel de la mer
mon corps est un chemin que les hommes prennent encore
nos voix sont des armes nucléaires