Noyer

je t’ai montré à marcher
tu es sorti par la fenêtre
je t’ai montré à nager
tu peux maintenant me noyer
«ton corps est ton corps»
me répétais-tu sans cesse avant
mais depuis
mais depuis
j’oublie trop souvent
mais depuis
mais depuis
j’oublie comment me faire aimer
tu m’as montré à danser
je t’ai marché sur les pieds
tu m’as montré à plonger
j’ai voulu te noyer
«ton corps est ton corps»
me répétais-tu sans cesse avant
mais depuis
mais depuis
j’oublie trop souvent
mais depuis
mais depuis
j’oublie comment me faire aimer
j’ai beau essayer de crier leurs noms
plus fort qu’avec toi
j’ai beau essayer de me déshabiller
plus vite qu’avec toi
j’ai beau essayer
ils ne restent jamais