La couleur de l’orage

La ville est trop grande
Trop grise et trop froide
Pour rien
J’me dis que tout est à prendre,
Anyway on nous donnera rien

La colère est justifiable
D’un simple exercice comptable

Ya des coeurs trop gros,
Trop lourds et trop pleins
Pour rien
J’me dis qu’c’est une loto: soit que tu gagnes,
Soit que tu t’perds en ch’min

Toi, ton coeur était explosable
D’une colère devenue indomptable
Y’a ton nom sur les murs
C’est moins gris, c’est moins dur
Comme ça
J’me dis qu’c’est d’la torture
De s’dire qu’y’a pas rien
Après ça

J’me dis qu’ton coeur a pris la forme des nuages
Ta colère, la couleur de l’orage
Astheure,
À chaque fois qu’tu pleures
Il pleut sur Hochelag’ à grandeur

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.