Instants d’équilibre

Demandez-vous par où j’entre
J’entre pour ressortir
Demandez-vous jusqu’où je rampe
Je rampe pour revenir

Le feu, la foi, les gens
Jouent avec le cerveau
Où est le vrai nouveau
Ma tête a mal
Je veux me noyer dans un verre d’eau

Les yeux, les dents, la chance
Ne sourient que pour ceux
Qui demandent si il pleut
Tu voudrais que je me déshydrate
Pour me saouler

Les avions dans le ciel
Font l’amour en voyage
L’hiver intemporel
Le bonheur est scandinave

Demandez-vous par où j’entre
J’entre pour ressortir
Demandez-vous jusqu’où je rampe
Je rampe pour revenir

Les mots, le temps, la chambre
Sont toujours en désordre
Je vais manger la corde
La rue de mon enfance est disparue
Et ma maison

Les avions dans le ciel
Font l’amour en voyage
Leurs ombres dessinent nos visages
Sur les nuages

J’ai fossilisé mes instants d’équilibre
Sous une cloche de verre
J’ai reçu des éclats de rire
Ce sont les blessures que je préfère

Les avions dans le ciel
Font l’amour en voyage
L’hiver intemporel
Le bonheur est scandinave

Les avions dans le ciel
Font l’amour en voyage
L’hiver intemporel
Le bonheur est scandinave

Demandez-vous par où j’entre
J’entre pour ressortir
Demandez-vous jusqu’où je rampe
Je rampe pour revenir