François-Xavier Aubry - La Conquête De l’Ouest

Parti à la Conquête de l’Ouest, moi qui suis de Maskinongé
Droit devant et à toute vitesse, bien campé sur mon cheval Dolly
J’organisais des caravanes, au risque de les voir détroussées
Par les Comanches, par les Appaches, desperados, contrebandiers

Ces fils du désert en cavale, souvent je dus les affronter
Pistolets en guise de courage, vas-y, fonce ma Dolly!

J’ai bien failli laisser mon âme, sur des pistes encore enneigées
Dans le désert, dans les montagnes, en d’incroyables chevauchées
Huit cent miles de cheval en cheval, à peine dormi, si peu mangé
Tel un fantôme, tel un mirage, plus mort que vif à l’arrivée

D’Independence à Santa Fe, je suis chez moi en ces contrées
Moi l’homme le plus rapide de l’Ouest, François-Xavier Aubry

Cherchant la piste d’un chemin de fer qui rêve de la Californie
Je trouvai celle qui mène en enfer, d’un coup de poignard, on prit ma vie

Bien avant le Poney Express, d’Independence à Santa Fe
Moi l’homme le plus rapide de l’Ouest, François-Xavier Aubry