Rap Story

Listen ya’all, children of the system, je parle de
«les histoires de hip-hop»
Est pas mort, il dort au fond de toi, c’est toi l’étoile

New York, le père du rap
Créa le hip-hop juste avec une paire de tables
En mettant en boucle un bout de funk, ça a donné le loop, le son,
Un potentiel de feu comme la loupe sous le sun
Les gens de la rue pouvaient pas laisser mourir le fire
Comme la musique des Mayas et l’État voulait mouiller la paille
Mais un petit embryon chronométré comme Cendrillon, écrasé sous le poids social, survivait dans le cendrier
Et cette époque c’était underground comme les McIntosh
Sans format, donc l’entourage transforma tous les mics en torche
Des décennies plus tard, le rap était la voix du ghetto
L’a cappella avec écho banni par des Macs en toge
Étant écœurés du cachot, les jeunes
ont fait du ghetto un château,
Mais ont tellement décoré ce gâteau
Qu’aujourd’hui c’est rendu un produit comme Duncan Hines
Les chansons sont temporairement fresh, Dentyne Ice

Le rap avait blow up bien avant MC Hammer et Vanilla Ice
C’est pas d’hier que les rappeurs vénèrent le ice
Au commencement c’tait pour le love et non le disque d’or
Mais tout a changé, fuck les chandelles, tout le monde discute d’orgie
C’est dans un gratte-ciel que des gens d’affaires allaient décider de la destinée du mouvement hip-hop, rap pour préciser
Le graffiteur et les breakdancers avaient pris le bord
Fini le love, le beat hardcore avaient pris Queen et New York
Remplaçant de la soul par du rap gangsta de L.A.
Mais la Maison Blanche avait déjà invité NWA
Quelle hypocrisie, easy belle époque pour la business
Les mêmes qui disent merci auraient électrocuté Jesus
On m’a dit: Drama t’es toujours dedans, t’es naïf
Young forever jusqu’au jour de mes dentiers, nice

Refrain

Le rap québécois est né dans la ville de Montréal
Entre New York et Montréal y’avait ce pont, un long voyage
J’ai commencé à Brooklyn, pris ma technique de Harlem
Pis la technique de Rakim, l’image mythique du Shaolin
89 y’avait des blancs qui dansaient sur du Poison
Je te parle BBD, BDP, Michimie, pas de boyz bands
Même dans la galère on mettait des vestes de cuir corduroy
Demande à ta mère, on était les vrais, les kids on the block
Les shows hip-hop se faisaient dans les sous-sols d’églises
Le hip-hop sans YouTube, sans gala, tout seul existait
Si le rap est mort ça fait de moi un être de spectre, comme un lecteur
Sur lequel on pèse sur eject
Mais je suis le rappeur le plus live sur la scène
Visage en sueur, avec le cœur sur la main
Je peux battre tes patterns qu’avec une syllabe
Comment m’appelle ton rappeur préféré? Dad

Yesh yesh ya’all to the beat ya’all

Entrez des paroles!

La Boîte aux paroles compte sur les utilisateurs comme vous pour enrichir sa banque de données! Si vous connaissez les paroles des chansons de la liste ci-dessous, ou de tout autre chanson interprétée par Dramatik, faites-en profiter la communauté en les retranscrivant.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.