Jusqu’au boutte

Pour toutes les fois qu’y a fallu que j’me prive
J’comprends pas toujours de quoi ma blonde parle mais je l’aime
Non plus dans quoi j’m’embarque mais j’vais suivre,
Mon instinct, ma tête folle, j’aurai pus jamais la chienne

On part ensemble encore une fois
On perd le contrôle
On s’envole trop loin sans penser à rien
Même si la mort nous frôle

Pour toutes les fois qu’y a fallu que j’me prive
Les bottes calées dans «swomp», brulé par le frette
J’men crisse pas mal de c’que les autres disent
Au fond du rang 4 à bûcher jour et nuit’

On va y aller jusqu’au boutte