Rock, Banana-Split et crème soda

C’était le temps des crinolines
Et des chaperons dans la cuisine
De la tévé en noir et blanc
J’avais quinze ans
Cours de latin, cours de philo
Courses en patins, Victor Hugo
Café du coin, quarante-cinq tours
Premier amour

Rock, banana-split et crème soda
J’t’emmène aux vues – Moman veut pas…
Rock, banana-split et crème soda
En attendant, on s’écrira

Changer d’horaire, changer de rue
Juste pour la voir sans être vu
Une photo d’elle dans le missel
Péché véniel
Retraite fermée, résolutions
Absolution sans contrition
Le tour le l’île dans une Edsel
Péché mortel

Rock, banana-split et crème soda
Promis, juré, on fera pus ça
Rock, banana-split et crème soda
On laisse passer deux ou trois mois

J’me sens tout seul, j’ai des boutons
Peut-être même la vocation
J’comprends pus rien aux dérivées
Je suis tilté
Comme une craie sur le tableau
On a cassé au dernier slow
Dernier frisson, dernier french kiss
Dernier Elvis

Rock, banana-split et crème soda
J’ai jamais plus commandé ça
Rock, banana-split et crème soda
Y a des parfums qu’on oublie pas…