Qui saura jamais?

Mais qui saura jamais le poids de nos chansons
Mais qui saura jamais qu’elles n’auraient pas de voix
Sans toi
Qu’elles n’auraient pas de mots, qu’elles n’auraient pas de sons
Si tu n’étais pas là fidèle chaque fois

Mais qui saura jamais comme elles sont la chair même
De l’amour déliré que l’on vit tous les deux
Heureux
Comme deux enfants fous s’amusant au carême
Contre un pays sans joie, confortable et peureux

Mais qui saura jamais le poids de ces années
Toi seule parmi tous à me savoir tout seul
Sur des disques inventés, des shows imaginés
Toi seule près du lit déchirant les linceuls

C’est un soir de première, de peur et de frissons
Et voici mon refrain comme à chacun son tour
Mais qui saura jamais le poids de nos chansons
Mais qui saura jamais le poids de nos amours