Overdose

Des jours, elle me comblait de roses
Des jours, elle m’accablait pour rien
Des jours «morons», des jours moroses
Des jours magie, des jours matin

Des jours, il se passait des choses
Des jours, il ne se passait rien

REFRAIN
Je n’ai jamais pris d’overdose
Je ne me suis jamais piqué
Sauf aux épines de ses roses
Sauf aux dards de ses doigts bagués

Elle avait ses métamorphoses
Entre l’amour et le dédain
Entre l’extase et la névrose
Entre la cour et le jardin

Des jours, il se passait des choses
Des jours, il ne se passait rien

REFRAIN

Et toujours en mon cœur, enclose,
J’ai gardé de ce temps mutin
La mémoire des jours de roses
La mémoire des jours de rien

Des jours qu’il se passait des choses
Des jours qu’il ne se passait rien

REFRAIN