Embellie

C’est janvier c’est janvier
Depuis tellement d’années
Que même les plus anciens
Ont oublié l’été
C’est janvier désolé
Sur ma terre natale
Avec ses neiges démentes
Et ses froids secs et bleus

C’est janvier tout frileux
Sur ma langue natale
Et les mots sont gelés
Dans nos chants éphémères
Mais c’est aussi janvier
Au chaud dans la cuisine
Un air d’harmonica
Les pieds su’l’bord du poêle

Or janvier ce matin
Sort du calendrier
Or janvier ce matin
Remonte en février
C’est un grand soleil fou
Qui fait sauter les tuques
Qui détache les parkas
Et lâche ses moineaux

Or la neige ce matin
Soudain s’est mise à fondre
Les trottoirs tout mouillés
Rattachent les maisons
Et des mots sont venus
Que je croyais perdus
Pour mon harmonica
Sorti sur son balcon

Ce n’est pas le printemps
Non ce n’est pas l’avril
Ce n’est pas le printemps
Mais les signes sont là
Que le temps désormais
A rouvert ses chemins
Et que les chemins tiennent
Debout sous les balises

Ce n’est pas le printemps
Mais désormais je sais
Que le reste fondra
Plus vite qu’on ne croit
Et c’est plus que des mots
Plus qu’un harmonica
Qu’il faudra pour fêter
L’embellie qui s’en vient