Drummondville

Depuis Charlesbourg
jusqu’à Gravelbourg
de Rouyn-Noranda
à Saint-Jean-d’-Matha
via Fatima
un soir à Paris
l’autre à Ville-Marie
j’ai prom’né mes chansons de ville en ville
j’en ai fait des milles
mais j’ai jamais chanté à Drummondville

Tous les carnavals
tous les festivals
gib’lotte ou bleuet
poutine ou poulet
je les ai tous faits
j’suis même passé devant
un cheval savant
j’ai prom’né mes chansons…

Du plus petit bar
à la Place-des-Arts
payé pas payé
Steinway pas Steinway
I did it my way
y a pas de p’tite salle
pour un enfant d’la balle
j’ai prom’né mes chansons…

Des plus chics palaces
aux plus dégueulasses
j’ai tell’ment testé
d’hôtels de tournée
que j’peux décliner
le Guide du routard
pour joueurs de guitare
j’ai prom’né mes chansons…

Vous Drummondvillois
vous Drummondvilloises
n’ayez s’il vous plaît
ni pleurs ni regrets
sans vous je n’aurais
je n’aurais jamais composé
ce blues inspiré
j’ai prom’né mes chansons…