Avec une craie blanche

Avec une craie blanche au dos des trottoirs gris
Dessinent les enfants des tombes pour les feuilles
Et le vent vient levant se mêler à leurs cris
Mais ce sont nos vingt ans que les enfants défeuillent
Avec une craie blanche au dos des trottoirs gris

Je me fuis chaque jour, mais jamais ne m’échappe
Et la vie me rattrape avec ses bras de plomb
C’est la voix d’un ami, non c’est un chien qui jappe
À déchirer la nuit, la mort dans les talons
Je me fuis chaque jour, mais jamais ne m’échappe

Pendant qu’au loin la mer déroule ses amours
Les secrets les plus beaux n’ont point trouvé d’oreille
Les plus belles chansons sont encore loin du jour
Au ventre des pianos, dans l’ombre, elles sommeillent
Pendant qu’au loin la mer déroule ses amours

Nous sommes tous les deux plus seuls et plus ensemble
S’il faut aller plus loin, je n’irai point sans toi
Sans toi je ne sais plus même à qui je ressemble
Il fait froid, viens plus près, la pluie crève le toit
Nous sommes tous les deux plus seuls et plus ensemble

Dans la brume qui pèse opaque à l’infini
Comme un phare s’allume et s’éteint l’espérance
C’est peut-être demain que tout sera fini
Mais nous repartirons pour crever le silence
Avec une craie blanche au dos des trottoirs gris