Comme toi

Allô maman
Y fait frette en sacrement
Ici, dehors, dedans
Le même froid qui nous prend

Mais quand tu reviens me visiter
Le même jour de janvier
Je voudrais pouvoir te dire
Que quelques fois j’ai envie de faire
Comme toi

Allô maman
J’ai rencontré des gens
Qui me croient beaucoup plus grand
Que ce que je suis réellement
Mais quand tu reviens me visiter

Le même jour de janvier
Je voudrais pouvoir te dire
Que quelques fois j’ai envie de faire
Comme toi

Allô maman
Je ne me mens plus, je me défends
Toujours le même enfant
Assis en t’attendant

Mais quand tu reviens me visiter
Le même jour de janvier
Je voudrais pouvoir te dire
Que t’aurais peut-être du faire
Comme moi