Albert Prévost

Emmène-moi là où tu vas
Prends ma main, ne la lâche pas
J’irai là-bas avec toi
Que tu le veuilles ou que tu ne le veuilles pas

Dire à tous ces tueurs
Qui ont pris ma mère pour une conne

La folie, c’est pas comme on croit
Albert, excuse-toi

Emmène-moi là où tu ris
Pour que j’y rie avec toi
Emmène-moi là où tu pries
Pour qu’on partage au moins ça

Comme les cassettes de ma mère
Qu’elle enregistrait à mon père

L’amour, c’est pas comme on croit
L’amour, j’t’en veux pas