Le fossé

Le temps passe et on se perd de vue
Des fois, quand tu m’regardes
J’te vois plus
J’te vois plus

C’est rendu qu’on s’déguise en courants d’air
Qu’on passe la porte sans mettre un pied à terre
Et on laisse le silence
Ponctuer notre indifférence

On a creusé un fossé
Entre ton corps et le mien
Qu’on n’arrive plus à traverser
Tends-moi ta main
Plus je nage, plus tu m’sembles loin
Plus j’sens monter ma rage
De me mouiller en vain

Le temps a fait de nous des inconnus
Inutile de crier, on s’entend plus
Y’a trop d’interférences
J’capte pas ta fréquence

On a creusé un fossé
Entre ton corps et le mien
Qu’on n’arrive plus à traverser
Tends-moi ta main
Plus je nage, et plus tu m’sembles loin
Plus j’sens monter ma rage
De me mouiller en vain

On a creusé un fossé
Entre ton corps et le mien
Que j’arrive plus
À traverser