On est beau, on est fin

J’sais pas si c’est vrai
Seulement y paraîtrait
Qu’ailleurs le monde est ben nono
Une chance que nous autres on est beaux

En Afrique du Sud c’est pas croyable
Y s’passe des choses impardonnables
Ça s’chicane entre Noirs et Blancs
C’est une gang de racisses effrayants

La, la, la, la, la, la, la
Ah ben, tu parles d’une gang de sacripants
La, la, la, la, la, la, la
On aurait pas cru qu’ça existait vraiment

Y’a plein d’affaires qui ont pas d’allure
J’comprends pas que l’monde les endure
Y paraîtrait qu’y a des restaurants
Qui sont réservés jusse aux Blancs

La, la, la, la, la, la, la
Ah ben, tu parles d’une belle gang de d’écœurants
La, la, la, la, la, la, la
Veux-tu ben m’dire pour qui qu’y s’prennent les Blancs?

Là-bas les Blancs sont rois, y font toute qu’ossé qu’y veulent
Si t’es Noir, y t’reste juste à fermer ta yeule
T’as pas le droit d’vote, tu peux pas rester où tu veux
Pourtant, quand on y pense, les Noirs, y sont chez eux

Ça s’peut-tu, nous on l’croit pas
C’pas au Québec qu’on verrait ça

Nous autres on est beaux
Nous autres on est fins
Icitte on a toute

Même si on a rien
Nous autre on sait vivre
Nous autre on sait quoi

On sait quoi que, quoi quand, quoi quoi
Qui qui, qui qu’à, qui quand, qui quoi
Quand qu’on, quand que, quand qui, quand quoi
Car qui qui dirait quoi que ce soit
Quand qu’y a la chance d’être Québécois?