Noé

Il pleut, il pleut, il pleut, Noé
Move-toé, Noé
Il pleut, il pleut, il pleut, Noé
Tu s’rais peut-être mieux de te grouiller
Parce qu’à force de t’laisser mouiller
Dans 40 jours, tu s’ras noyé
Il pleut, il pleut, il pleut, Noé
Move-toé, Noé

“C’est pas que j’voudrais pas
Mais à l’âge que j’ai là
J’peux pus courir trop trop
À 600 ans t’es rendu slow
Me semble que c’est d’la grosse ouvrage
Pour un homme de mon âge
De bâtir un bateau
Pis d’y mettre tous les animaux

O.K., c’correct, m’as m’forcer
Mais faut pas trop m’en demander
M’as aller au plus vite
Ça s’peut qu’j’oublie queques p’tites bébittes
Différencier les mâles des femelles
Y’en a qu’ça prendrait des jumelles
Pis quand y vont toutes se lâcher
C’est pas moé qui va nettoyer

Mon devoir est accompli
Comptez-les, y sont toutes ici
Même qu’y sont ben assortis
Les femelles rentrées, les mâles ont suivi
Seulement, c’t’un peu gênant
Qu’y fassent ça devant les enfants
En plusse qu’si y arrête pas d’mouiller
Ben vite, y aura pus d’place pour moé"

Merci, merci, merci, Noé
Merci, Noé
Merci, merci, merci, Noé
Merci, Noé
Grand-papa de l’humanité
Grâce à toi nous pouvons exister
Souffrir, vieillir et trépasser
Merci, merci, merci, Noé
Merci, Noé
Merci, merci, merci, Noé
Merci, Noé