Comment comment

Tout est changé sur cette Terre
Tout est changé et pour longtemps
Y’aurait pas mal de ch’min à faire
Pour revenir au bon vieux temps
Le bon vieux temps des vies heureuses
Le bon vieux temps des litanies
Le bon vieux temps des idées creuses
Le bon vieux temps des calomnies

Aujourd’hui tout est atomique
La société s’est transformée
Presque tout est automatique
On a moins besoin d’ouvriers
Les taudis tombent par centaines
Les buildings poussent comme du chiendent
Bientôt les querelles et les haines
S’ront toutes pognées dans du ciment

Ça va être beau, ça va être gai
La s’maine de trois jours pour tout l’monde
C’qui veut dire que les ouvriers
Vont pouvoir parcourir le monde
L’Europe, l’Asie ou l’Biafra
La Lune, si les Russes y sont pas
On pourra vivre dans des châteaux
Parler plusieurs langues à la fois
Marcher sur l’or ou sur les eaux
Y’a plus rien qui nous arrêt’ra

Comment vivre sans l’automation
Comment vivre sans toutes ces machines
Qui lavent, qui brossent, qui font des ronds
Qui pensent, qui créent, qui assassinent
L’homme s’rait tout seul avec lui-même
Pus personne pour lui dire ce qu’il faut
Qu’y fasse, qu’y dise, qu’y pense, aime
L’homme s’rait moins fort
L’homme s’rait moins beau

Demain c’est la paix pour tout l’monde
Demain c’est la fin des soucis
Demain la terre s’ra peut-être plus ronde
Demain s’ra pas comme aujourd’hui
Dans cette société protectrice
Des animaux, des chiens savants
Le temps ne paraît pas propice
Encore pour s’occuper des gens